Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:22

Attention : il y a des changements...

 

Maintenant vous devez prendre le train à la gare de Hongqiao (à 10mn à pied de l’aéroport) il y a un départ tous les 15 minutes, mais je pense que la gare du sud est toujours active.

---------------------------------------------  

 

A Shanghai prenez le métro pour la gare du sud, il faut emprunter les lignes 1 ou 3, par la 3 c’est le terminus.

 

Si vous n’avez pas de ticket, montez à l’étage puis allez au guichet (les employés sont rarement patients et peu aimables).

 

Ensuite il vous faut trouver la salle d’attente qui se trouve complètement à l’opposé (prenez de la marge sur l’horaire).

 

Les transports en Chine ne sont pas chers il vous en coûtera environ 6€ par le train rapide (TGV), ceci pour un peu plus de 200km.

 

Dans le train l’on peut manger ou se désaltérer.

 

A la sortie de la gare on vous propose de l’hébergement.

  Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0448 copie

Le billet Hangzhou-Shanghai 

Ne jetez pas votre ticket, gardez le jusqu’à la sortie de la gare

Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0453

Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0452Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0459

 

 

 

 

Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 1513 Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0454 Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0445

Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0455Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0463Shanghai Expo 2010 © Jacques DRIOL 0451

Shanghai 2009 ©J. Driol 081

La grande gare du sud de Shanghai

 

 

 

Toutes les images présentes sur ce site sont protégées par la loi du Copyright et restent la propriété exclusive de l'auteur.

Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation préalable.

© J. DRIOL

Partager cet article

Repost 0
Published by DRIOL Jacques - dans un-reveil-en-chine
commenter cet article

commentaires

Cédric 03/06/2010 14:34



Moi je les ai toujours trouvé aimables (même en période de fête de printemps), toujours un petit sourire :)


Tu fais bien de préciser qu'il ne faut pas jeter son ticket, surtout le garder jusqu'à la sortie de la gare d'arrivée où il y a parfois (souvent) des contrôles.


Pour l'hébergement proposé à l'arrivée, il faut se méfier des arnaques, mieux vaut réserver sur internet avant le départ :)



Texte libre

 

 
Mes années AFP

AFP

 

- Le cinéma -

Coréens et Chinois

 

Mes films préférés

Film 1

-L'ile ****
-le Roi et le clown ****

-Peppermint candy ***

-L'Enfant au violon ***

-Peacock ****

-Silmido ***

-Bird people in China ****

-Le dernier Empereur ***

-Jiburo ***

-Locataires **

-Double agent ****

-Le roi des masques ****

-My Sassy Girl **

-The coast Guard ****

-In the mood for love ****

-Beijing Bicycle ***

-L'arc ****

-Suzhou river ***

-2046 ***

-Héro **

-Failan ***

-Les deux soeurs *

-The Host **

-Oldboy ***

-Kekexili *****

-Le chant de la fidèle Chunhyang **

-Printemps, été, automne, hiver... et printemps *****

-Balzac et la petite tailleuse chinoise *****

-Ivre de femmes et de peinture *****

-Oasis ****

-La Fille du Botaniste **

-Failan ***

-Adieu ma comcubine **

-Epouses et Concubines **

-Le vieux jardin **

Entre ces deux films mon cœur balance, ils ont été tournés en Chine et en Corée dans des régions que je connais très bien, ces paysages sont parmi les plus beaux d’Asie.  

------------

Réalisateurs :

Kim Ki-duk est l'un des cinéastes sud-coréens les plus actifs et les plus réputés. Il explore les relations humaines à travers la société coréenne. A regarder "Printemps, été, automne, hiver... et printemps", un film d'une très grande beauté.

Mais c'est Im Kwon-Taek qui est certainement le réalisateur coréen le plus connu du public international, c’est lui qui a réalisé le chef d’oeuvre "Ivre de femmes et de peinture". --------------

 

Kekexili   

Un film passionant :
Pour empêcher le massacre des dernières antilopes du Tibet, une patrouille de volontaires part à la recherche d'un gang de braconniers sur les plateaux du Kekexili.
Une poursuite impitoyable s'engage entre les deux groupes dans des conditions extrêmes, à 5000 mètres d'altitude.

Texte libre

Archives

Articles Récents